L’anus, une zone érogène? Un papa vaudois panique

Les cours d’éducation sexuelle donnent des insomnies aux évangéliques suisses et à leur parti, l’UDF, qui poursuivent – dans le désert – leur longue croisade contre la «sexualisation de l’école». Dernière épisode en date: le coup de gueule d’un père de famille vaudois, dont «Le Matin» se fait l’écho aujourd’hui. Imaginez-vous qu’un garçon a entendu son prof mentionner que l’anus était une zone érogène. La chère tête blonde de 14 ans est allée tout raconter à papa. Celui-ci s’est emporté dans le bulletin de l’UDF, et en rajoute une couche dans le quotidien romand. «Si mon fils n’est pas toxicomane et qu’on lui dit ‘l’ecstasy, c’est très bien’ à l’école, il risque aussi de l’expérimenter», s’alarme Olivier Fleury. Après l’homoparentalité cocaïnée du patron du Parti démocrate-chrétien Christophe Darbellay, voici donc l’ecsta sodomite!

Monsieur Fleury prévient donc qu’il exigera d’être présent aux futurs cours de prévention sida que son autre fils devra suivre. Avec une pointe d’agacement, l’école concernée a, par avance, exclu la présence du papa. Très pertinemment, elle fait d’ailleurs remarquer que l’intervention sur les zones érogènes masculines était, très probablement, la réponse à une question posée par un élève. «L’école n’a pas d’autre choix que d’être plus concrète quand elle parle de sexualité», ajoute Eva Fernandez, de la plateforme pour ados Ciao.ch.

Tags: , , , , , , , (voir l’index)

Article source: http://360.ch/blog/magazine/2012/02/lanus-une-zone-erogene-un-papa-vaudois-sindigne/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Rencontre transexuels.