Poppers fatal: l’enquête se poursuit

 

Dans son édition parue aujourd’hui, l’hebdomadaire revient sur la mort d’une jeune Suissesse, le 16 janvier. Fiorella, 21 ans, a succombé à un malaise cardiaque 48 heures après avoir avalé du poppers dans une discothèque de Saint-Julien-en-Genevois (F). Selon son oncle, elle «a pris un produit qu’elle croyait anodin et elle en est morte. Il faut mettre les jeunes en garde.» Une cousine raconte que lors de sa sortie au Macumba, Fiorella était accompagnée d’un ami gay. C’est lui qui transportait la fiole, qu’il aurait placée sur la table. La jeune femme en aurait absorbé une partie en l’absence de son ami, sorti fumer une cigarette. Les circonstances exactes de ce geste restent inconnues. «Elle s’est tout de suite sentie très mal.» Transportée à l’hôpital d’Ambilly (F), elle y fera un arrêt cardiaque avant d’être déclarée en état de mort cérébrale. La police genevoise, qui n’a pas communiqué sur l’enquête, poursuivrait ses auditions.

La composition précise de la fiole de «Jungle Juice» ingérée par Fiorella reste inconnue. «Ce genre de produit est souvent fabriqué dans des laboratoires clandestins et il circule au marché noir. Il a l’air anodin, mais il peut être très dangereux et provoquer un collapsus cardiaque», explique le Dr Buclin, pharmacologue au CHUV, à «L’Illustré».

«Laxisme»

Juste après le drame, l’oncle de la victime s’était indigné du «laxisme» qui entourerait la vente et la consommation de ce produit. Pourtant, le poppers a été interdit en France en 2010. On en trouvait à base de nitrite de propyle. En Suisse, ce vasodilatateur n’est pas en vente libre. Des poppers de nitrite d’isobutyle peuvent parfois être commandés de manière clandestine via internet. Plusieurs pays européens, notamment l’Autriche, ont toutefois mis fin à ce business.

 

Article source: http://360.ch/blog/magazine/2012/02/poppers-fatal-lenquete-se-poursuit/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Rencontre transexuels.