Un touche-à-tout gay favori des élections saint-galloises

A 57 ans, il est devenu un personnage incontournable dans sa région. Martin Klöti figure parmi les favoris de l’élection du gouvernement saint-gallois, prévue le 11 mars. Enseignant, entrepreneur, architecte-paysagiste, hôtelier et même éleveur (il a produit du saumon fumé dans la région du Toggenburg),ce touche-à-tout auquel tout semble réussir est le maire d’Arbon, une commune au bord du lac de Constance depuis sept ans. Beaucoup saluent les réalisations de Martin Klöti à Arbon: des finances désormais saines, la rénovation du vieux bourg et un port flambant neuf. Il y a aussi ouvert un centre culturel très couru, le Wunderbar. Seule fausse note: ses adversaires politiques lui reprochent de lâcher sa municipalité un an après sa réélection. «Il n’y a pas de timing idéal», relativise le politicien, qui souligne toutefois que de nombreux projets sont déjà en route et seront poursuivis, le cas échéant, par son successeur.

A son arrivée à Arbon, rappelle la «Südostschweiz», cette personnalité ouvertement gay avait fait jaser. Notamment du côté de l’UDC, qui avait spéculé sur les «comportements à la berlinoise» de Klöti, allusion au maire homosexuel de la capitale allemande, Klaus Wowereit. Une attaque qui fait aujourd’hui rigoler Klöti: «un autogoal typique» du parti populiste. «Je n’y peux rien, ajoute-t-il, je suis venu au monde comme ça.»

La Suisse compte plusieurs politiciens gay et lesbiennes dans des exécutifs cantonaux, mais la plupart refusent d’évoquer publiquement leur homosexualité. Pour l’instant, seul le Vert Bernhard Pulver, en charge de l’éducation dans le Canton de Berne, a fait son coming out. Certains le voient déjà comme un possible prétendant au gouvernement fédéral.

Tags: , , , (voir l’index)

Article source: http://360.ch/blog/magazine/2012/02/un-touche-a-tout-gay-favori-des-elections-saint-galloises/


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by Rencontre transexuels.